Livres

2013

Microcrédit contre pauvreté. Des prêts entre solidarité et marché

Avec Nicolas RebièreMicrocredit contre pauvrete_HD

Télécharger le sommaire.

Lire la critique d’Alternatives Economiques.

Plus de 44 000 personnes exclues du crédit bancaire ont déjà eu recours au microcrédit personnel. Dispositif mis en place fin 2005, ces prêts d’un montant limité à 3 000 euros et faisant l’objet d’un accompagnement personnalisé n’en sont qu’au stade de l’expérimentation. à quels enjeux répondent-ils? Quel bilan peut-il en être fait?

Nous proposons dans cet ouvrage un large état des lieux du microcrédit, en s’intéressant tant aux effets de ces prêts pour les emprunteurs qu’à la nature des projets et des objets financés, aux profils des personnes ayant sollicité le dispositif, aux types d’accompagnement proposés… Loin de se contenter d’évaluer le microcrédit à partir de la réalisation du projet financé par ce prêt, nous prenons en compte l’ensemble de ses impacts sur la situation des emprunteurs: insertion sociale, insertion professionnelle, situation budgétaire, cohésion familiale, estime de soi…

Si les résultats du microcrédit sont très positifs, le dispositif est néanmoins perfectible – au niveau de la qualité de l’accompagnement et du nombre de prêts accordés, notamment -, et il y a encore beaucoup à faire pour qu’il permette l’inclusion bancaire des emprunteurs.

Mais pour cela, il semble essentiel, comme le montre ce livre, de veiller à ne pas faire fausse route en laissant le microcrédit devenir un nouveau produit à commercialiser ou une aide sociale supplémentaire. Conserver son originalité lui permet au contraire de s’inscrire résolument dans le champ de l’économie sociale et solidaire, entre l’Etat et les marchés financiers. C’est la condition sine qua non pour que le microcrédit reste un outil pertinent de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

2010

L’exclusion bancaire. Le lien social à l’épreuve de la rentabilité

Télécharger le sommaire détaillé

Voir L’interview réalisée par la Finance pour tous

Dans l’impossibilité de percevoir un salaire ou des prestations sociales faute de compte bancaire. Stigmatisées par leurs paiements en espèces dans les supermarchés suite à une interdiction bancaire qui les prive de carte bancaire ou de chéquier. Angoissées à la vue de la moindre facture et contraintes d’accumuler les privations en raison de leur surendettement. Toutes ces personnes ont en commun d’être confrontées au processus d’exclusion bancaire.

Si la crise financière a rappelé avec brutalité le rôle social de la finance à l’échelle mondiale, elle a pour corolaire la place des produits bancaires dans la vie de tout un chacun. Aujourd’hui, les particuliers n’ont pas le choix, il leur est indispensable d’avoir un accès approprié aux produits bancaires pour mener une vie décente. Le problème est que ces derniers sont distribués par des établissements soumis à des exigences croissantes de rentabilité et de compétitivité. Il en résulte une situation paradoxale où des produits indispensable à l’appartenance sociale et à la cohésion sociale sont soumis aux contraintes de l’activité marchande. Le processus d’exclusion bancaire en est le résultat dramatique mais logique.

Afin d’en donner à voir les mécanismes, ce livre analyse à la fois le déroulement des relations entre les clients et leurs prestataires bancaires, et le contexte dans lequel elles se développent. Cette mise en perspective permet d’éviter les discours simplistes sur la cupidité des banquiers ou l’irresponsabilité des clients. Elle permet au contraire d’être attentif aux savoir-faire et contraintes des clients, aux objectifs et à la diversité de pratiques des établissements bancaires, au rôle potentiel de la société civile, et à la responsabilité des pouvoirs publics.

Basé sur un travail d’enquête approfondi, ce livre donne à voir les causes et conséquences des difficultés bancaires et propose une évaluation poussée de réponses potentielles comme l’éducation financière, le microcrédit mais aussi et surtout la régulation du secteur bancaire.

2007

Les banques coopératives en France. Le défi de la performance et de la solidarité

Livre dirigé par Nadine Richez-Battesti et Patrick Gianfaldoni et publié chez L’Harmattan

Télécharger : ici

2005

Exclusion et liens financiers. Rapport du Centre Walras 2004

Livre paru chez économica. Il traite de l’exclusion bancaire des particuliers. Il comporte trois parties : la première offre une comparaison internationale, la deuxième traite du rôle des établissements bancaires dans le développement ou non de l’exclusion bancaire, enfin, la troisième présente différentes expériences qui tentent d’y répondre.

Télécharger : Rapport exclusion 2004 ou ici